TEL : 02 33 71 56 90

Les grandes marées en Normandie

A quoi sont dues les grandes marées en Normandie ?

Tous les habitants de la façade Atlantique les connaissent bien, environ toutes les douze heures, la mer est haute, et elle est basse entre deux.

Très vite, les observateurs se sont douté que la Lune y était pour quelque chose: l’explication couramment rencontrée nous dit que la Lune attire vers elle les masses océaniques, ce qui cause un bourrelet d’eau face à notre satellite. C’est très bien tout ça, donc on devrait avoir un marée haute à chaque fois que l’on se trouve en face de la Lune, une fois par jour, et pas deux. Il y a un truc qui cloche…

    Si l’on a deux marées par jour, c’est que la situation est celle du schéma. Il y a deux « bosses » diamétralement opposées. Celle qui fait face à la Lune est bien celle de l’explication précédente, mais qu’en est-il de l’autre? Pour le comprendre, il faut jeter un oeil sur un schéma vu au-dessus du pôle nord, et se rappeler de la gravitation.
  La Lune, comme tous les corps massifs possède une attraction gravitationnelle. Elle accélère les objets vers elle, avec plus d’efficacité s’ils sont proches. Ainsi, B est le plus accéléré, le centre de la Terre l’est moins, et A encore moins.

Mais nous sommes sur Terre, et vu de C, B est tiré vers la droite (il est plus attiré que C), alors que A est repoussé en arrière (il est moins attiré que C). La deuxième bosse est donc plutôt un « défaut » d’attraction. Si vraiment vous aimez les formules, vous pouvez aller ici, mais il ne faut vraiment pas vous sentir obligés… Vraiment, je ne vous en voudrai pas…

La Terre tourne donc à l’intérieur de cet « oeuf » liquide, et tous les points de sa surface passent deux fois par jours sous une bosse d’eau.

    En fait, on a le même phénomène si l’on accroche une balle « molle » avec une ficelle par un point de sa surface.Lorsqu’on la fait tourner rapidement: elle s’allonge le long du fil, comme notre enveloppe aquatique.

 

Mais il n’y a pas que la Lune qui tire sur nos océans, le Soleil aussi a une influence, et les deux se combinent pour donner des résultats différents suivant la phase de la Lune.

Bon, c’est pas tout ça, mais les marées de la Baie de Fundy, au Canada, sont impressionnante (15 mètres d’amplitude), au Mont St Michel aussi (12,3 mètres) alors que celle de méditerranée sont ridicules (quelques dizaines de centimètres). Pourtant la Lune est la même pour tout le monde!

Oui, c’est vrai, un autre phénomène intervient, celui de résonance: Vous savez que si vous avez une bassine d’eau dans les mains, et que vous soulevez et montez régulièrement un de ses côtés, vous allez former des vagues, bien sûr, mais en choisissant certains rythmes d’oscillations, cela risque même de déborder. La bassine réagit fortement à certaines fréquence, comme une escarpolette de jardins d’enfants, il faut pousser aux bons moments pour la faire monter haut. Ainsi, suivant la forme, la taille et la profondeur de certains estuaires ou de certaines baies, des résonances ont lieu, les marées sont très amples, alors que pour d’autres, c’est tout le contraire.

D’autres périodicités apparaissent: si vous fréquentez assidûment les plages de l’océan atlantique, vous remarquerez peut-être que lors des baisses de coefficient, les laisses de marée haute sont groupées par deux (voir les points jaunes de l’image ci-dessous):

Lors de la décroissance de l’amplitude des hautes mers, on observe effectivement les maximums consécutifs qui se groupent en paires. Voici le marégramme calculé par la SHOM pour la période correspondante à l’image précédente:

Et saviez-vous que notre sol aussi subit des marées? Et oui, la croûte terrestre est assez souple pour qu’elle aussi monte et descende de quelques dizaines de centimètres, aux rythmes de la Lune et du Soleil… Certains tremblements de Terre, lorsqu’ils sont sur le point de se produire, pourraient bien être déclenchés par les marées. Io, un satellite de Jupiter, est tellement malaxé par les déformations causées par sa planète mère, que des volcans y déploient une prodigieuse.

ancv campingfr normandie_camping normandie_vieNormandie Qualité Tourisme